Le Président du Parti Populaire porte plainte contre Me Englebert devant les autorités de l’Ordre : « La violence larvée et la haine qui se sont déchaînées lors de cette audience sont exemplatives du mépris de la RTBF envers la démocratie. » L’avocat de la RTBF s’est en effet montré physiquement menaçant après avoir été surpris en train de filmer une partie de la plaidoirie de Me Modrikamen, sans son autorisation, et à l’insu de la présidente du tribunal.

Jeudi dernier, Mischaël Modrikamen plaidait contre la RTBF devant le Tribunal de Commerce Francophone de Bruxelles. Pour rappel, le président du Parti Populaire accuse la chaîne publique d’enfreindre son obligation de pluralisme en omettant d’inviter ses représentants à ses émissions. Les plaidoiries terminées, une personne dans le public fit remarquer que l’avocat de la RTBF avait filmé une partie des propos de Mischaël Modrikamen avec son smartphone, sans son autorisation et sans en informer le tribunal, donc au mépris des règles élémentaires.

Aussitôt, Me Modrikamen a exigé des explications de Me Englebert. Furieux, l’avocat de la RTBF s’est rapproché et a collé son front contre celui de Mischaël Modrikamen, de manière provocatrice et menaçante. Devant une telle attitude, le président du Parti Populaire a fait rappeler le Tribunal qui s’était déjà retiré en chambre de délibération. Me Englebert a été contraint par la Présidente d’effacer ses enregistrements, quatre au total. Tout cela a été acté au PV officiel de l’audience. Choquée par la violence de l’altercation, la greffière était incapable d’écrire, et c’est un juge qui a dû prendre la plume pour compléter le PV d’audience.

Me Modrikamen a porté plainte auprès des autorités de l’Ordre afin que Me Englebert ait à s’expliquer de son attitude et qu’entretemps, il soit déchargé de cette cause. Selon le président du Parti Populaire, l’attitude haineuse de l’avocat de la RTBF reflète le mépris de son client pour la démocratie. Dans une vidéo postée mercredi sur les réseaux sociaux, Mischaël Modrikamen affiche sa détermination : « Aucune pression ni menace ne nous fera dévier de notre combat. »

La Flandre « d’extrême-droite », selon l’avocat de la RTBF

Durant sa plaidoirie, Me Englebert affirma qu’il espérait que l’Histoire retiendrait que la RTBF aura tout fait pour retarder l’émergence d’une force politique comme le Parti Populaire. Quand Me Modrikamen fit remarquer qu’au nord du pays, la N-VA et même le Vlaams Belang apparaissaient à la télévision, l’avocat de la RTBF répondit que c’était chose normale, la Flandre étant « d’extrême-droite ». Dont acte.

La RTBF a déjà été condamnée pour avoir manqué à son obligation de pluralisme

Par le passé, Mischaël Modrikamen a déjà porté plainte contre la RTBF. En 2012, la chaîne publique fut condamnée par une ordonnance cinglante l’enjoignant à respecter son obligation de pluralisme politique. Ce qu’elle ne fit jamais, faute d’astreinte. Le Parti Populaire revient donc à la charge, cette fois-ci en demandant des mesures provisoires et au fond (accès aux émissions, débats…), avec 10.000 € de dommages et intérêts.

Pv de l’audience

Share This