Le Peuple  | 23 octobre 2013

Mischaël Modrikamen, président du Parti populaire, est le seul homme politique à avoir assuré de sa présence au sein du cortège afin de montrer son soutien à une profession essentielle au maintien d’une vie en commun harmonieuse :

“Le programme du PP, qui sera bientôt présenté, rappellera à quel point nous sommes attachés au respect des forces de police. Les violences faites aux policiers, qui occupent une place essentielle au cœur de notre société, sont inacceptables. Nous plaidons donc pour une protection maximale et une présomption de légitime défense. L’impunité doit absolument disparaître de nos radars”.

Lire la suite  

Share This