La Libre – 3 décembre 2013

“On peut se demander si l’équipe Modrikamen-Trullemans va réussir à remobiliser les troupes déjà mobilisées en 2010 et qui ont manifestement fait l’impasse en 2012 aux communales et provinciales. Est-ce qu’ils seront perçus comme une alternative politique ? (…) Ils incarnent la nostalgie d’une Belgique unie. Mais ce n’est pas pour cela qu’ils vont s’implanter dans les milieux populaires. Modrikamen apparaît comme antisystème mais apparaîtra-t-il comme un des leurs ? L’avocat des actionnaires de Fortis n’apparaît pas comme un défenseur des pauvres… Maintenant il n’est pas exclu que Trullemans lui amène ce côté populaire”.

Lire l’article de La libre

Share This