A l’initiative de Ruddy Waselynck, tous les conseillers d’opposition ont quitté la séance du conseil communal de Frameries ce lundi soir. Le conseiller du Parti Populaire est clair : en décidant d’octroyer un subside à l’ASBL Garance sans offrir la moindre garantie de bonne gestion, la majorité empêche le débat démocratique d’avoir lieu.

L’ASBL Garance reçoit des subventions de la commune par l’intermédiaire de l’intercommunale IPFH depuis 20 ans. Une pratique que ne permet plus la Loi : la majorité à Frameries veut donc octroyer une subvention directe à l’association. L’ASBL Garance – qui a pour mission d’aider les enfants en difficulté scolaire – a connu plusieurs problèmes par le passé. En juin dernier, la présidente Katty Pirmez – qui est aussi la femme du bourgmestre empêché Didier Donfut – était renvoyée en raison de son comportement qualifié de « tyrannique » par les employés.

Ruddy et les autres conseillers de l’opposition voulaient une discussion de fond sur la gestion et l’efficacité de cette ASBL : « Les conseillers de la majorité n’ont pas voulu attendre le rapport d’activité de l’association. Ils ont décidé de procéder au vote alors que nous n’avons aucune information sur la bonne gestion de l’ASBL et sur le résultat de ses activités. »

Le Parti Populaire soutient son conseiller communal Ruddy Waselynck et le reste de l’opposition de Frameries dans leur combat commun pour la transparence et la bonne gouvernance.

Share This