Ce matin, le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rudy Demotte prononçait un discours dans la salle gothique de l’Hôtel de Ville de Bruxelles. Pour le Président du Parti Populaire, Mischaël Modrikamen – qui était invité, ses “paroles creuses” trahissent un manque de vision.

Devant un parterre de presque 500 invités, le Ministre-Président a annoncé qu’il allait augmenter les dépenses en matière d’enseignement supérieur. “Le reste n’est qu’une longue déclaration de valeurs, convenue et ennuyeuse” nous confie Mischaël. “Pas un mot n’est dit sur l’insatisfaction grandissante des parents vis-à-vis de l’école et du mal nommé Pacte d’Excellence. Pas un mot n’est dit sur le coût de l’immigration massive pour la Communauté Française. En 2015, une étude de l’Institut pour la Démocratie Directe en Europe (IDDE) évaluait ce coût à 38% du budget général de l’enseignement !”

En somme, selon Mischaël Modrikamen ce discours confirme que l’actuelle majorité en Fédération Wallonie-Bruxelles ignore les préoccupations des citoyens. Pour rappel, le Parti Populaire propose de supprimer la Communauté Française et de transférer ses compétences aux Régions bruxelloise et wallone.

Share This