Les Belges ne cherchent pas de coupable, ils veulent des responsables. Le Parti Populaire pointe la gestion désastreuse du rail belge et surtout wallon.

Quatre enquêtes ont été ouvertes sur le dramatique accident ferroviaire de lundi soir, dans les environs de Morlanwelz. Pour rappel, deux ouvriers d’Infrabel ont été fauchés par trois wagons détachés d’un train en cours de remorquage. Les wagons ont fini par emboutir un train à l’arrêt, faisant cinq blessés parmi les dix passagers, dont l’accompagnatrice qui est entre la vie et la mort.

En tout, les wagons fantômes auront parcouru onze kilomètres en douze minutes. Pourquoi n’y avait-il pas de frein, ni de vigie ? Pourquoi les hommes travaillaient-ils, alors que le train en remorquage n’était pas encore dégagé ? Les enquêtes ne font que débuter, donc la réserve est de mise. Cependant, il s’agit du troisième accident en trois mois. Il est plus que temps de débattre de la vétusté du réseau et de la gestion désastreuse d’Infrabel.

Peut-on encore invoquer la fatalité face à cet énième accident ? Manque d’entretien et d’investissement, défaillances dans la chaîne de commandement, non-respect des procédures de sécurité, la liste des manquements d’Infrabel semble longue. Pour le Parti Populaire, il est plus que temps de pointer les responsabilités au sein de cette institution largement politisée, et de revenir à une gestion rigoureuse.

Share This