Ce jeudi, le gouvernement fédéral a confirmé la taxe de 0,15% sur les comptes-titres. Si le Conseil d’État donne son feu vert, cette taxe rentrera en vigueur le 1er janvier 2018. Une baisse de l’impôt des sociétés devrait compenser ce nouveau prélèvement obligatoire.

Au lieu du tax shift, le Parti Populaire demande un tax delete. Au lieu de garder la pression fiscale à son niveau élevé en jouant aux vases communicants entre les différentes taxes, le Gouvernement devrait baisser les dépenses publiques et les impôts.

La Belgique n’a pas besoin d’un nouvel impôt sur la fortune après les droits de succession, déjà spoliateurs.

Share This