Solidarité

Une solidarité fondée sur des valeurs communes

 

La solidarité doit aller par priorité à nos concitoyens ! Mais il n’y pas de solidarité sans devoirs. Les allocataires sociaux devront rendre des services à la collectivité.
Par ailleurs, une société ne peut subsister si elle n’est pas fondée sur des valeurs partagées par le plus grand nombre. Ce n’est pas aux minorités activistes de dicter l’agenda d’une société.

Instauration d’un bouclier social

Il n’est pas normal que de nouveaux immigrants soient prioritaires pour des logements sociaux ou que des familles belges soient à la rue, tandis que d’autres sont accueillis dans des hôtels et se voient attribuer parfois plus d’avantages que nos concitoyens.

Nous établirons un bouclier social : tout citoyen pourra revendiquer un traitement au moins égal à celui d’un nouvel arrivant, quelle que soit la situation, à titre de principe.

Revalorisation des petites pensions

Nos pensionnés ont souvent cotisé toute une vie. Pourtant le niveau des pensions belges est un des plus faible d’Europe occidentale. 40 % de nos pensionnés vivent sous le seuil de pauvreté. C’est inacceptable. Le PARTI POPULAIRE mettra en œuvre un plan de revalorisation de 100 € net pour les petites pensions.

Par ailleurs, si le PARTI POPULAIRE est favorable au maintien de l’âge de la pension à 67 ans tenant compte de l’espérance de vie qui augmente, il faut absolument tenir compte de la pénibilité de nombreux métiers et prévoir des pensions anticipées et/ou à mi-temps pour nos aînés concernés (travailleurs manuels, policiers, pompiers, militaires, enseignants, infirmières, puéricultrices, …)

Obligation de prester 12h/semaine pour les chômeurs et allocataires sociaux

Au-delà de 24 mois, les chômeurs de longue durée et les bénéficiaires d’aides sociales doivent travailler 12 heures/semaine (jusqu’à 58 ans) au profit de la collectivité.

Ils effectueront des tâches insuffisamment remplies : aide aux plus démunis, aux personnes handicapées et aux personnes âgées, propreté des espaces publics et des campagnes, …

Être maman, un job reconnu !

Les jeunes femmes engagées dans la vie professionnelle pourront demander le maintien à 80% de leur rémunération, avec plafond de 1.000 € nets durant un congé maternel de 18 mois, ainsi que des garanties de reprise de leur carrière professionnelle.

Priorité à nos concitoyens handicapés

De nombreuses places disponibles dans des institutions spécialisées sont attribuées à des ressortissants étrangers dont les institutions sociales d’origine paient un prix majoré ! Les places dans les institutions d’accueil doivent être attribuées par priorité aux résidents de notre pays.

Le PARTI POPULAIRE imposera de nouvelles normes favorisant le déplacement des personnes handicapées, en imposant l’accessibilité facilitée à tous les bâtiments publics et transports en commun et en imposant des rampes en pente douce à intervalles réguliers aux bordures de trottoir.

Protection de nos aînés

Trop souvent les personnes âgées font l’objet de manques de soins et d’abus, que ce soit au sein des familles ou des institutions de repos. Elles sont souvent sans défense.

Un Délégué aux droits des personnes âgées sera dès lors instauré sur le modèle du Délégué aux droits de l’enfant afin de protéger leurs droits et leur intégrité physique et morale, et de leur épargner toute forme de maltraitance.

Le PARTI POPULAIRE donnera également priorité aux solutions, familiales ou externes, qui favorisent le lien entre générations. Il faut éviter l’isolement et les ghettos pour personnes âgées.

Reconnaissance et remboursement des médecines naturelles

A côté de la médecine traditionnelle, le PARTI POPULAIRE est favorable au développement des formes de médecines douces et alternatives, respectueuses de l’être humain dans sa complexité. Ces médecines, souvent moins coûteuses que la médecine traditionnelle, feront l’objet de remboursements par la sécurité sociale.

Une société attachée à sa cohésion

Le PARTI POPULAIRE donnera priorité à la structure familiale qui doit être privilégiée et renforcée.

Les options essentielles d’une société, telle l’adoption par les couples homosexuels ou l’extension de l’euthanasie, doivent faire l’objet de décisions par référendum.

LE PARTI POPULAIRE s’oppose enfin à la « théorie du genre » dans les établissements et les manuels scolaires financés en tout ou en partie par l’État. On naît garçon ou fille, sauf rares exceptions biologiques. Comme nous l’apprennent les sciences, la nature participe autant que la culture à la construction de l’identité sexuelle.

Immigration
Stop à l’immigration de masse
Fiscalité
Moins de taxes, plus de pouvoir d’achat
Sécurité
La peur doit changer de camp
Justice
Les victimes d’abord
Bonne gouvernance
La politique n’est pas une profession
Démocratie
Un Etat au service du citoyen, pas l’inverse
Finances
Des dépenses réduites et transparentes
Société
L’islam radical n’a pas sa place chez nous
Solidarité
Une solidarité fondée sur des valeurs communes
Education
Pour une école du savoir et de l’effort
Environnement
Pour une écologie pragmatique
Travail
Des emplois, chez nous
Bien-être animal
Soyons plus humains avec les animaux
Jeunesse
Pour une jeunesse épanouie


+32 2 830 30 14


info@partipopulaire.be


Fondation Populaire
Av. du Houx, 42 - 1170 Bruxelles

En savoir plus
Le président | Sections locales | Bureau politique

Nous soutenir
Faire un don | Boutique | Adhérer

Fondation Populaire

 +32 2 830 30 14

 info@partipopulaire.be

 Av. du Houx, 42 - 1170 Bruxelles


Share This