Trois administrateurs (MR, Ecolo et PS) de l’organisme de gestion des déchets nucléaires (ONDRAF) ont été payés sans assister aux réunions du conseil d’administration.

Ce nouveau scandale illustre la mise en coupe réglée des organisations étatiques au profit des partis traditionnels et de leurs représentants. Seule la suppression de tous les organismes publics inutiles et la réduction drastique du nombre des mandats politiques permettra de mettre fin à ces dérives. Le Parti Populaire s’y attèlera.

Share This