Djiadistes2Information exclusive du Peuple: la Sûreté de l’Etat est débordée par les enquêtes à faire: c’est 30 NOUVEAUX DOSSIERS CHAQUE JOUR de djihadistes au retour, qui rentrent pour l’instant à la Sûreté, alors que les services spécialisés ne peuvent en traiter au maximum que 3 par jour! Comment le gouvernement Michel peut-il tenir des propos lénifiants en sachant que les milieux islamistes belges sont en train de s’étoffer dangereusement.

La série d’attentats commis par des djhadistes ces derniers mois montre que le séjour de ces individus qui s’endoctrinent et manient les armes lors de conflits lointains est néfaste…et leur retour dévastateur. Merah, Nemmouche, Coulibaly, les frères Kouachi: ces individus passés par les filières djihadistes ont commis les horreurs que l’on sait lors de leur retour dans leur “pays d’origine”.

Pour le PP c’est clair: ils ne doivent plus revenir. Athènes et Sparte dans l’antiquité connaissaient le banissement pour les citoyens qui avaient gravement nui aux intérêts de leur communauté. Bien sûr l’arbitraire ne peut régner, il faut une décision de justice  mais le banissement doit être prévu par notre droit pour éviter des bains de sang tels qu’on les a connus et qu’on les connaîtra encore. Le Parti Populaire a déposé une proposition de loi en ce sens, mais le gouvernement Michel préfère laisser rentrer les djihadistes! Qu’on ne prétende pas que la demande du PP est “extrême”. Nombreux sont les pays européens qui légifèrent en ce sens (Grande-Bretagne, Pays-Bas,…).

l-autorite-de-sarkozy-est-elle-toujours-dEn France, le “Shadow président” Nicolas Sarkozy déclare ce lundi 12/01 matin: “il faut décider que lorsqu’on part quelques mois pour apprendre le maniement des armes, détruire notre démocratie et notre civilisation, on n’a pas à revenir, y compris si l’on est français. Il faut empêcher les djihadistes de rentrer en France”. 

Nous vivons sur une poudrière. l’analyse de la tweetosphere et du hashtag #jesuiskouachi montre comment des individus décérébrés peuvent maintenant faire figure de héros auprès de jeunes déboussolés par l’Islam radical. Il faut en amont travailler à la déradicalisation de ces jeunes, leur montrer que défendre la haine et le meurtre, c’est défendre l’indéfendable.

Nous avons par ailleurs laissé depuis 40 ans proliférer les mosquées en Belgique, dont certaines sont gérées par des imams aux tendances dures. Nos hommes politiques sont responsables de ces dérives après tant d’années où l’on a minimisé voire ignoré la problématique de l’Islam et/ou de l’islamisme dans la société belge.

Aujourd’hui, la récolte des fruits est amère et sanglante. Ouvrons les yeux et agissons ! Il faut que le gouvernement Michel revoie sa position sur le retour des djihadistes et cesse de se voiler la face, en rendant la tâche de la Sûreté de l’Etat impossible.

 

MDD et LR

Share This