Marc Dutroux remplit les conditions pour demander une libération conditionnelle depuis le 30 avril 2013. Mercredi, son avocat Bruno Dayez a annoncé qu’il allait demander à des psychiatres indépendants d’examiner son client en vue de le faire libérer.

Marc Dutroux fut condamné à la réclusion à perpétuité en 2004 pour l’enlèvement, la séquestration et le viol de Sabine Dardenne, de Laëtitia Delhez, de Julie et Mélissa, d’An Marchal, de Eefje Lambreks, et pour l’assassinat des quatre dernières et de Bernard Weinstein. Ces crimes bouleversèrent la population belge et mirent en lumière les dysfonctionnements de notre système de justice et de police.

En 2012, la libération anticipée de Michelle Martin, épouse et complice de Marc Dutroux, avait eu un effet désastreux sur l’opinion publique. Quatre ans plus tard, une étude révélait qu’une majorité des Belges (53%) n’avait pas confiance dans la justice. Pour assurer la sécurité des Belges et la sauvegarde de la justice, le Parti Populaire s’oppose à la libération de Marc Dutroux et préconise des peines incompressibles pour les prédateurs sexuels et violents tels que lui.

Share This