Suite à une étude du Gestionnaire du Réseau de Transport de l’électricité (Elia), la N-VA demande une prolongation de dix ans de la vie des centrales nucléaires. Le Parti Populaire préfère aussi garantir la sécurité énergétique du pays et des citoyens.

Le MR, le CD&V et l’Open VLD veulent respecter à la lettre l’accord de gouvernement qui donne huit ans à la Belgique pour sortir du nucléaire. Pourtant, selon l’étude d’Elia, sans nucléaire nous courrons vers une coupure de courant généralisée, sauf à construire 8 à 9 nouvelles centrales au gaz d’ici 2025, ce qui est techniquement et financièrement irréaliste.

Le décret de sortie du nucléaire ne repose en outre sur aucune simulation chiffrée du prix que payera le consommateur final. Ces dernières années, la facture d’électricité des ménages a fortement augmenté (+16,7% en 2016), notamment pour financer la transition vers le tout-renouvelable. Résultat : même les classes moyennes plongent dans la précarité énergétique, et les entreprises perdent en compétitivité ou fuient le pays.

Le Parti Populaire soutient donc la proposition réaliste de la N-VA de prolonger la vie des centrales nucléaires, moyennant les investissements de mise à niveau nécessaire pour garantir la sécurité.

Share This