L’ex-administratrice du Samusocial retournera au Samusocial en tant que directrice ce vendredi. Le Parti Populaire s’oppose à son retour dans l’ASBL.

En mettant fin à son congé sans solde en tant que directrice, Pascale Peraïta conserverait ses droits à une indemnité de préavis en cas de licenciement. Après le scandale des jetons de présence et les problèmes de transparence révélés par la Commission d’enquête, cette manoeuvre supplémentaire entamera un peu plus la confiance des Belges dans nos institutions.

Le Gouvernement bruxellois doit tout mettre en oeuvre pour empêcher Pascale Peraïta de revenir à la tête du Samusocial. C’est une question de décence publique.

Share This