Finanpart est cette filiale financière qui sert d’écran aux trois partis traditionnels pour mener leurs petites affaires très douteuses au sein de la nébuleuse Publifin. L’intercommunale Publifin n’avait plus depuis belle lurette aucun droit de regard sur les décisions de ses filiales, comme Nethys. L’écran, c’était et c’est Finanpart, qui était géré par la garde rapprochée de Stéphane Moreau : Bénédicte Bayer, Gil Simon et Pol Heyse.


En apparence donc, on assainit ce mardi 22 août, en évacuant le trio infernal et en désignant un CA composé de 12 nouveaux administrateurs, les administrateurs de Publifin, sauf un ! L’administrateur du Parti Populaire, pourtant réintégré au sein du CA de Publifin par le ministre de tutelle, Dermagne : Bruno Berrendorf (photo de tête) en est exclu par les trois partis traditionnels qui acceptent néanmoins l’administrateur d’Ecolo, montrant par là qu’Ecolo peut être considéré comme un parti traditionnel.

Jean-Marc Nollet (Ecolo) avait négocié avec le PS, la privatisation des filiales de Publifin, votée au parlement wallon par Ecolo, avec le PS et le CDH contre le MR. Ecolo est co-responsable du scandale Publifin

Ecolo est en effet cause et partie aux combines qui ont permis à Stéphane Moreau de « privatiser » Nethys et les autres filiales de l’intercommunale, en leur créant au parlement wallon un statut permettant de décider hors contrôle des institutions publiques, la province et les communes, dont l’argent était ainsi détourné élégamment par Stéphane Moreau, André Gilles et leur clique. C’est le ministre Nollet (Ecolo) qui avait négocié avec le PS et accordé le soutien d’Ecolo à cette décision lourde de conséquences.

Le témoin gênant de cette reprise en main de l’intercommunale par les partis traditionnels au sein de Finanpart, l’empêcheur de décider dans « l’entre-soi » des partis traditionnels, c’est l’élu du Parti Populaire, conseiller communal de Verviers, Bruno Berrendorf.

Le Parti Populaire ne va pas se laisser faire et annonce ce mardi, qu’il introduit un nouveau recours auprès de la tutelle. Il n’y a aucune raison que ce qui est valable pour Publifin, ne soit pas valable également pour les filiales de l’intercommunale. Bruno Berrendorf doit être le 13e administrateur de Finanpart, au même titre que les autres.

C.T.

Share This