1. Le Parti Populaire constate que rien n’est remboursé par les politiciens.
2. Que l’argent public continuera à financer des activités privées.
3. Que Stéphane Moreau reste aux commandes.
4. Que les « grands partis » se réservent le contrôle des filiales opérationnelles (Nethys et consorts).
5. Bref, que tous les grands discours sur le renouveau et la transparence ne sont que du vent !

« C’est juste une mascarade en vue de tromper les Wallons ! », a déclaré Mischaël Modrikamen, président du Parti Populaire.

Share This