Mischaël Modrikamen s’est vu confier un nouveau mandat de 4 ans à la tête du Parti Populaire. Il mènera donc le mouvement aux futures élections locales et ensuite régionales, fédérales et européennes.


Le président s’est déclaré honoré de la confiance que le parti lui témoigne et confiant pour les prochaines élections.


“L’alternative pour les électeurs, ce sera soit continuer avec les partis traditionnels décrédibilisés par les affaires et la mal gouvernance, l’aventure marxiste léniniste du PTB qui mènera à la faillite totale ou au contraire, la remise en ordre de notre pays  avec le Parti Populaire et le retour du bon sens. La Wallonie et Bruxelles souffrent d’un pouvoir confisqué qui mène à la corruption. Publifin, Ores, ISPCC, Samu Social, ne sont que la face immergée de l’iceberg. L’immigration doit être contrôlée et l’islam radical combattu. Nous sommes en guerre et des mesures adaptées à la hauteur de la menace doivent être prises » a-t-il déclaré.


Le mouvement politique renouvelle également ses instances avec l’élection d’une vingtaine de responsables d’arrondissements. La croissance continue des membres (bientôt 4000) impose dorénavant d’organiser le parti au niveau des arrondissements et non plus des provinces.


Le PP devrait déposer en octobre prochain plus d’une centaine de listes communales.
Le Parti Populaire tiendra également un Congrès doctrinal à la rentrée en vue de mettre à jour son programme de 100 propositions.


« Les mesures proposées seront en phase avec les attentes profondes des citoyens wallons et bruxellois. Une grande majorité des citoyens s’y retrouveront» a conclu Mischaël Modrikamen.


Modrikamen: sa réélection, les affaires, le terrorisme, Trump …

Modrikamen: sa réélection, les affaires, le terrorisme, Trump et le climat. Pas de langue de bois

Sujets:

– Réélection
– Élections communales 1:06
– Les affaires 1:48
– Publifin 3:09
– Le terrorisme 4:43
– Trump et le climat 6:54

Publié par Le Peuple sur vendredi 9 juin 2017

Share This