Communiqué  | 10 septembre 2012

Suite aux déclarations de M De WEVER, les responsables francophones réagissent à nouveau comme des poules affolées. Les francophones méritent pourtant un vrai leadership et pas des aveugles et des paralytiques ! 

Lucide et volontariste, le PP a opté pour le confédéralisme dès novembre 2010 (décision de son Bureau politique avalisée par le Congrès de Liège de mars 2011 à 95 % de majorité).

Le PP estime en effet que seul le confédéralisme permettra d’appaiser et de simplifier la Belgique, devenue ingouvernable telle qu’elle est aujourd’hui. A défaut, ce sera la séparation !

Les Etats régions doivent reprendre les compétences fédérales et être responsables financièrement de leurs dépenses et rentrées (levée de l’impôt). Seules quelques missions spécifiques et limitées seront confiées à l’état confédéral.   

Bruxelles doit être une ville-état au statut spécifique, tenant compte de sa situation tant politique que géographique. 

Toutes les institutions et autres entités devenus inutiles (communautés, provinces, intercommunales, sociétés parastatales pléthoriques) doivent disparaître.  Les partis traditionnels sont un frein à ces changements en raison du clientélisme politique.   

Les Etats régions doivent s’assumer dans la transparence et le discours de vérité envers les citoyens sans les bercer d’illusions. Ceci n’exclut pas la solidarité intra-confédérale sur des bases objectives. 

Le socialisme (et ce sera le cas du socialisme wallon) disparaît immanquablement lorsque l’argent des autres se tarit et que les responsables actuels feront le constat d’échec total des politiques menées jusqu’à aujourd’hui. 

Le Président Modrikamen, de conclure : “Sans couverture médiatique sérieuse, sans passage télévisé (au mépris du pluralisme élémentaire), le PP revient à ses scores électoraux de 2010, d’après les derniers sondages. Soit le soutien de 100.000 électeurs francophones. C’est une avant garde de citoyens lucides. Nous avons 20 mois devant nous pour la transformer en raz de marée dès 2014. La tenue de nos listes pilotes aux communales sera un premier test.

M DE WEVER, en 2014, nous serons un de vos partenaires pour le changement indispensable !”  

Share This