Plus de la moitié des condamnés à des peines de prison (57%) récidivent et commettent de nouveaux méfaits. Ces chiffres sont révélés par la première étude du genre en Belgique, réalisée par l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie (INCC). C’est Sudpresse qui a la primeur de l’information.

Prison3L’INCC a examiné au Casier judiciaire central un échantillon de 136.530 personnes, en se basant sur une période de 18 ans, de 1995 à 2013, pour suivre le parcours des condamnés à leur sortie.

Le résultat, c’est ce chiffre inquiétant de 57,6% de récidives, dans les 2 ans! Et les multirécidivistes sont nombreux! 170 irrécupérables ont même eu 50 bulletins de condamnation postérieurs à leur première condamnation, de référence.

42,9 % des meurtriers (78 sur 158) ont été à nouveau condamnés pour faits de violence.

Mais le pire taux de récidive, c’est celui des voleurs avec violence: 75%. C’est aussi 69% de récidive pour les trafiquants de drogues. Sudpresse fait remarquer que la Cour d’assises n’impressionne pas davantage les personnes condamnées par ce jury populaire, puisque plus de la moitié (50,9%) sont à nouveau condamnées.

En matière de mœurs, la récidive est nettement plus rare: seuls 4,3% des violeurs commettent un nouveau viol. Par contre, les agresseurs sexuels de mineurs, en dehors du cadre familial, récidivent dans 23% des cas ! Inquiétant.

Les criminologues (de gauche) en déduisent que la prison n’arrange rien. Toutefois la peine est de moins en moins dissuasive puisque de fait, nombre de condamnés ne purgent qu’un tiers de leur peine. Lorsqu’ils vont en prison ! En dessous de trois ans ferme, les peines ne sont plus exécutées en Belgique et la sanction est dès lors symbolique. Ne serait-ce pas une des causes de la récidive, ce laxisme généralisé ?

Le bon sens populaire et le PP, qui l’incarne, en déduisent que les criminels doivent subir et exécuter une peine adaptée à la gravité des faits, incompressible dans les cas les plus graves. En effet, lorsqu’ils sont en prison, les condamnés ne représentent plus une menace pour la société.

Combien de victimes innocentes sont tombées entre les mains de récidivistes trop tôt libérés ?
C.T.

Share This