7 juin 2012 | Communiqué de presse 

La population belge est excédée par les nombreux abus et dysfonctionnements liés à l’immigration. Les partis traditionnels se répandent en incantations, disant vouloir rencontrer les préoccupations de la population. Les actes effectifs posés par les partis traditionnels sont toutefois loin d’être en ligne avec leur prétendue fermeté. Le Parti Populaire dénonce ce double langage. En voici des exemples concrets. 

Lutte contre l’extrémisme 

Plutôt que de faire interdire une association comme sharia4belgium (qui se reconstituera sous un autre nom) ou faire condamner ses dirigeants (à des peines qu’ils n’exécuteront pas), nos dirigeants actuels se refusent à prendre les seules mesures salutaires que la population belge attend légitimement : que les fauteurs de haine soient expulsés de notre territoire sans délais après avoir été déchus de la nationalité belge s’ils ont la double nationalité (ce qui est le cas de TOUS les belges d’origine marocaine qui ne peuvent renoncer à leur nationalité d’origine).

Dans le même ordre d’idée, M Moureaux, vice président du PS,  indique qu’il faut sévir contre ces groupements extrémistes, alors que son premier échevin et possible successeur, M Jamal Ikazban (député PS), porte lui plainte contre … ses propres policiers, qui ont du affronter des violences lors du contrôle de la femme voilée à Molenbeek.

M Moureaux lui-même est d’ailleurs officiellement soutenu par les mouvements salafistes de sa commune, les mêmes qui propagent un islam intolérant dans notre pays que M Moureaux prétend dénoncer voire faire interdire. 

Lutte contre le terrorisme 

De manière incompréhensible, le PS s’oppose au sein du gouvernement belge au transfert d’informations sur les activités potentiellement terroristes de certains ressortissants de notre pays, au risque de voir remettre en cause l’absence de visa obligatoire dont jouissent nos concitoyens qui se rendent aux USA. Qui le PS veut-il ainsi protéger ? N’est-il pas de notre intérêt commun de lutter ensemble avec les autres états occidentaux contre ce qui menace nos valeurs et notre sécurité commune ?  

Lutte contre l’immigration illégale 

Les partis disent vouloir limiter l’immigration illégale, notamment favorisée par les mariages de complaisance (blancs ou gris). Or nous apprenons par la presse de ce jour que l’échevin CDH Hamza Fassi-Firhi, responsable du CDH Bruxellois et remplaçant de Mme Milquet, elle même ministre de l’intérieur (!),  a célébré en 2009 le mariage de deux autres ressortissants marocains, nonobstant l’avis négatif du parquet et le fait qu’un de ses collègues avait refusé de le célébrer quelques semaine auparavant. Le PP dénonce cette forme de solidarité clanique qui viole nos lois. 

Renforcement des mesures d’intégration 

PS et ECOLO ne sont pas favorables à ce que le parcours d’intégration citoyenne soit rendu obligatoire pour les nouveaux immigrants en Wallonie et à Bruxelles, contrairement à ce qui se pratique en Flandre. Notre avenir commun ne passe-t-il pas par la cohésion sociale ? Une incohérence de plus ! 

M. Modrikamen, président du PP en conclut que “les partis traditionnels ne pourront faire plus longtemps illusion quant à leur volonté et incapacité à rencontrer de manière sérieuse, les problèmes posés par l’immigration. Le PP représente la seule alternative démocratique pour régler ces questions avec fermeté, conformément aux attentes des citoyens”. 

 

 

 

 

Share This