10.04.2012 | Communiqué

La politique menée par le gouvernement DI RUPO visant à taxer, de manière arbitraire, les avantages (dont les véhicules) dont bénéficient les entrepreneurs ou les employés des sociétés, ou encore la politique visant à considérer comme “fraudeurs” ceux qui jusqu’à aujourd’hui choisissaient légalement la voix la moins imposée (modification de l’article 344 CIR) est totalement contre-productive.

Tout bon père de famille recherche légitimement à payer le moins d’impôt possible.  

Cette politique suicidaire décourage complètement l’esprit d’entreprise et pousse les créateurs d’emploi à s’exiler de Belgique. Elle est menée par des politiques qui toute leur vie n’ont été que des apparatchiks issus des partis, du non marchand ou de l’administration. Ils n’ont aucune idée ni expérience de la manière dont la richesse se crée. 

Sans création de richesse, il ne peut y avoir de redistribution. 

Le PP est sidéré d’entendre le nombre d’entrepreneurs qui songent à quitter notre pays, notamment en faveur de l’Asie où l’esprit d’entreprise y est admiré, encouragé et récompensé.  

Il est urgent de rompre définitivement avec les dérives néo-socialistes qui ne déboucheront que sur “le partage égal de la misère” (Winston Churchill).  

  

 

 

Share This