29.12.2011 | Communiqué de presse 

Le PS est au pouvoir de manière ininterrompue et absolue en Wallonie et dans ses grandes villes, telles Charleroi, depuis plus de trente ans.

La Wallonie est maintenant bonne dernière de l’UE, au même rang que la Roumanie ou la Bulgarie, en terme de bien être social, selon une étude de l’Université de Liège. La Flandre se place quant à elle en tête de peloton.

L’échec des politiques socialistes, sur leur propre terrain, est total. Le PS a réussi, par sa malgouvernance absolue, à transformer la Wallonie en champ de ruines social. 

Charleroi est la ville martyre par excellence, conséquence des pratiques mafieuses du PS, détenteur d’un pouvoir sans limite sur l’ensemble des rouages politiques et institutionnels de cette ville depuis la fusion des communes intervenue en 1976. Comme le disait si justement le publiciste anglais Lord Acton, ” le pouvoir corrompt mais le pouvoir absolu corrompt absolument”.

A la veille des élections communales, il est désespérant de constater que pratiquement tous les anciens bourgmestres, échevins et hauts fonctionnaires communaux socialistes de la ville (receveur, secrétaire communal) font l’objet de poursuites devant le tribunal correctionnel ou ont déjà été condamnés pour des faits de fraude ou détournements commis à l’occasion de leur fonctions. Entre-temps, Charleroi exsangue, sombre chaque jour un peu plus dans le chaos social, urbanistique et criminel. 

En continuant de voter pour le PS ou pour ses partis satellites, les wallons creusent chaque jour un peu plus leur tombe.  Toutes les campagnes de com des partis traditionnels ne pourront plus occulter le naufrage total qui nous guette.

Seuls des hommes neufs déterminés à mettre en place une politique de rupture et faire éclore une révolution des mentalités, permettront de redresser la barre et de redonner espoir aux citoyens. Ce sera malheureusement au prix d’années de larmes et de sueur, vu l’héritage qu’ils auront à assumer.    

 

Share This