Le 4 mai, soit un mois avant les derniers incidents graves, le PP indiquait qu’il prendrait des mesures radicales contre ce groupe islamo-fasciste dans les 100 premiers jours d’un gouvernement auquel il participerait. 

 

Share This