La Proposition polémique de Mischaël Modrikamen. “La peur doit changer de camp”.

Mischaël Modrikamen, président du PP, veut relancer le débat sur le port d’armes, par ailleurs fort peu vivace en Belgique.

 

“Pas à n’importe quelles conditions, et pas n’importe quel type d’armes bien sûr”

“Si 10 personnes sur les 1.000 qui étaient dans la salle du Bataclan avaient été armées, le résultat aurait été différent.”

Lire la suite : Article la DH du Samedi 16/09/2017

Share This