Le Parti Populaire condamne l’offensive des milices islamistes syriennes, soutenues par la Turquie, contre les indépendantistes kurdes.

Depuis samedi, l’Armée Syrienne Libre (ASL) – qui regroupe plusieurs factions islamistes – bombarde et mitraille une enclave tenue par les peshmergas (combattants kurdes) dans la région syrienne d’Afrin. Malgré les appels à la retenue de Paris et Washington, Erdogan soutient cette opération militaire pudiquement nommée “Rameau d’olivier”. Selon le président turc, la présence des indépendantistes kurdes dans la région compromet la sécurité de la Turquie.

Faut-il rappeler que sans les peshmergas, nous n’aurions jamais vaincu l’Etat Islamique en Syrie ? C’est à eux qu’on doit la première défaite infligée aux djihadistes, à Kobané, et la prise de Raqqa, l’année dernière. Les peshmergas, soutenus par les Etats-Unis, sont des alliés fiables de l’Occident. Tout l’inverse de la Turquie d’Erdogan, qui a perdu sa crédibilité internationale depuis son tournant autoritaire après le putsch avorté du 15 juillet 2015.

Le Parti Populaire soutient donc le droit à l’autodétermination nationale du peuple kurde et condamne la violence inouïe des milices islamistes et de leur soutien turc.

Share This