Mes chers compatriotes,

La plus odieuse barbarie islamiste a frappé et endeuillé Paris, la France mais aussi l’ensemble des peuples d’Europe. La guerre nous a été déclarée ! Et le pire est à venir.

Nos pensées et nos prières sont d’abord dirigées vers les familles que le deuil a frappées, vers ceux qui sont en train de lutter pour leur vie et vers ceux qui, blessés, mutilés physiquement ou psychologiquement, souffrent.

Des mesures fortes, que nous réclamons en vain, depuis des mois, doivent être prises sans délai pour épargner d’autres vies innocentes.

Nous réclamons, en conséquence, la fermeture immédiate des frontières européennes, le rétablissement définitif des frontières intérieures en Europe, l’expulsion sans délai des fauteurs de haine qui appellent au djihad, qui recrutent ou qui reviennent de Syrie, l’internement préventif des islamistes les plus menaçants et la fermeture des mosquées salafistes. Il faut, aussi, armer les citoyens responsables pour faire face à des menaces opportunistes.

Ces mesures préventives sont, seules, à même de réduire le niveau de la menace terroriste qui pèse sur nos concitoyens car nos services de sécurité ne peuvent plus faire face à l’ampleur du risque.

Face à la guerre qui nous est déclarée, il est tout autant devenu impératif d’unir tous les Patriotes belges et européens. Je lance un appel à tous les hommes et femmes patriotes, de gauche comme de droite et qui veulent se mobiliser face à la barbarie islamiste, conscients de ce qui nous menace. Mettons de côté nos différences et agissons sans délais.

Aux plus jeunes, qui peuvent être encore bercés par une forme d’insouciance, je leur dis que leur avenir se joue maintenant. A eux de savoir s’ils veulent vivre en homme debout ou soumis.

Le temps de la naïveté est révolu et nous devons nous réarmer moralement. Il faut nous régénérer auprès des valeurs judéo-chrétiennes qui ont fait la grandeur et le ciment de nos sociétés. Sans elles pas d’avenir, car, avec le seul matérialisme, nous sommes un astre mort !

Debout, ensemble et déterminés, nous vaincrons. N’ayons pas peur !

Vive la Belgique libre !

 

Mischaël Modrikamen

Président du Parti Populaire

Modrikamen : La guerre est déclarée. Les patriotes doivent s’unir !

Posté par Le Peuple sur dimanche 15 novembre 2015

Share This