Les policiers de Verviers ne sont pas protégés. Pourtant, ils sont en première ligne dans la lutte contre le terrorisme! Tout le monde se souvient de l’opération des forces spéciales à Verviers, au lendemain de l’attentat de Charlie Hebdo: une opération exemplaire de la police fédérale belge, qui a supprimé deux terroristes lourdement armés.

Ceux-ci, des combattants expérimentés, avaient tiré les premiers à la kalachnikov en tentant de s’enfuir de la maison qu’ils occupaient au centre de Verviers. On avait retrouvé des uniformes de policiers sur place et on sait aujourd’hui qu’ils préparaient un attentat CONTRE DES POLICIERS.

La grille de la cour de la police est ouverte en permanence à Verviers: danger!
La grille de la cour de la police est ouverte en permanence à Verviers: danger!

Depuis, le conseiller communal PP, Bruno Berrendorf a demandé, de manière répétée aux autorités communales, de protéger les forces de police de Verviers. Le bourgmestre, Marc Elsen (CDH), a fait placer des blocs de béton devant le bâtiment et placer un double grillage à l’arrière (voir photos). Mais! Quelques 10 m plus loin à peine, à l’entrée des véhicules dans la cour de la police, la grille est largement ouverte en permanence. Aucun panneau d’interdiction d’entrer. Pas de présence policière.

On entre comme dans un moulin dans la cour de la police de Verviers, comme le montre Bruno Berrendorf, conseiller communal PP. On pourrait tout faire exploser sans le moindre problème!
On entre comme dans un moulin dans la cour de la police de Verviers, comme le montre Bruno Berrendorf, conseiller communal PP. On pourrait tout faire exploser sans le moindre problème!

Plus grave, dans la cour où se situent les garages pour tout le charroi (voitures, combis, motos), les pompes multi-carburants de la gendarmerie ne sont pas du tout protégées! La police de Verviers est menacée. Quand on sait que Verviers est une ville à forte densité musulmane, que c’est l’endroit de Belgique où il y a le plus de mosquées au centre ville, que c’est à Verviers que l’on trouve le plus d’illégaux tchétchènes, il y a de quoi se faire du souci.

Tout le charroi est là, à la merci d'un attentat: danger!
Tout le charroi est là, à la merci d’un attentat: danger!
Devant la gendarmerie, il y a du béton, mais derrière...
Devant la gendarmerie, il y a du béton, mais derrière…

Bruno Berrendorf (PP) nous déclare: “les policiers de Verviers ne sont pas à l’abri des attentats. Ils sont en première ligne et ce vendredi matin 26 juin, on apprend qu’il y a un nouvel attentat islamiste avec décapitation et explosion en France, contre une usine américaine! L’attentat de Sousse (38 morts) en Tunisie a fait une victime belge et on compte deux blessés de Lambermont (Verviers). Le niveau de danger est très élevé!

Regardez: je suis allé mettre deux panneaux sur les pompes, sans en être empêché. Des terroristes pourraient faire un énorme feu d’artifice et tuer des dizaines de personnes. Le Parti Populaire ne se contentera plus des vagues promesses du bourgmestre Elsen (CDH).

Nous allons prévenir le ministre de l’Intérieur. Il est impératif que la grille soit remplacée; l’ouverture – fermeture est trop lente, selon les policiers eux-mêmes et un simple caillou peut la bloquer. Après le je-m’en-foutisme des années du bourgmestre Desama (PS), qui a laissé Verviers tourner à rien, il est temps d’assurer la sécurité de la ville, à commencer par la protection des forces de l’ordre dans leurs propres bâtiments.”

L.R.