Un seul député wallon présent à l’inauguration des Journées du Patrimoine : André-Pierre Puget (PP)

Image 3

La Wallonie inaugurait ce vendredi ses Journées du Patrimoine qui, chaque année, attirent pas moins de 300.000 personnes. Un siècle après les premiers tirs de canon de la Grande Guerre et septante ans après la Bataille des Ardennes, ponctuée par la victoire des troupes alliées sur les Allemands, la charmante ville de Bastogne fut mise à l’honneur. Aux côtés du Bourgmestre Benoît Lutgen, du ministre du Patrimoine Maxime Prévot, du Prince Laurent et de son épouse, un seul député wallon avait fait le déplacement : André-Pierre Puget, élu du Parti Populaire.

Visites, spectacles, et animations diverses, mêlant culture, mémoire et divertissement, les Journées du Patrimoine attirent d’ordinaire une foule de tous âges, venue s’enquérir des richesses et se remémorer les drames de son passé. L’événement aura cette année une saveur particulière. L’inauguration avait lieu, ce vendredi, à Bastogne où se déroula la Bataille des Ardennes au cours de l’hiver 44-45.

Entamée par l’offensive-Von Rundstedt, du nom d’un Generalfeldmarschall allemand, elle fut ponctuée après une quarantaine de jours de combat, dans le froid et la boue, par le retrait allemand. Au total, 840.000 GIs américains et 500.000 soldats allemands ont été impliqués et plus de 100.000 personnes, dont 3000 civils belges, ont trouvé la mort sur le plateau bastognard. Un seul député wallon avait fait le déplacement.

André-Pierre Puget, élu du Parti Populaire, tient à souligner les raisons de sa présence : “Il est important que les élus wallons rehaussent un tel événement de leur présence. Le patrimoine est ce qui est commun aux générations qui ont façonné le visage de la Wallonie par leur talent, mais aussi par leur sens du sacrifice. Cette année est particulière puisqu’elle est celle d’un double anniversaire, le centième du déclenchement de la Première guerre mondiale, mais aussi le septantième de la Bataille des Ardennes. Nous devons rappeler que nous avons hérité notre liberté de tous ceux qui se sont battus pour elle, notamment ici à Bastogne.”

Pour ses collègues parlementaires, qui étaient aux abonnés absents lors de l’inauguration, les Journées du Patrimoine dureront tout le week-end. De nombreuses animations sont prévues : exposition “Andenne, ville martyre”, visite du bunker occupé par Hitler à Brûly-de-Pesche, grand circuit de la mémoire à Bastogne et bien d’autres à découvrir sur le site des Journées du Patrimoine.

GREGORY BRUEL