Selon les services secrets britanniques, relayés par le Foreign Office et le respectable Telegraph britannique, la Belgique est au maximum de la menace terroriste en ce début de semaine. La Belgique se retrouve à ce niveau avec 29 autres pays.

terrorisme1Notre pays, la France ou l’Espagne sont au même niveau d’alerte que la Libye ou le Pakistan. D’autres destinations touristiques sont visées comme la Turquie, l’Egypte, l’Australie et la Thailande.

Europol souligne dans son rapport “EU terrorism situation and trend report 2015” l’augmentation rapide du nombre d’arrestations en Belgique, pour préparation d’actes terroristes. Dans l’Union européenne, EUROPOL a recensé 201 attentats réussis, manqués ou déjoués en 2014. Les chiffres sont en croissance rapide. 23 arrestations en Belgique en 2013 et 71 en 2014.

Le terrorisme, aujourd’hui, est quasi exclusivement d’ordre religieux islamiste. Les actes terroristes des indépendantistes comme l’ETA basque ont été quasiment éradiqués et il y a très longtemps que les gauchistes militants du type CCC ou Rote Armee Fraktion ont disparu.

Nous sommes champions des arrestations d’islamistes avec la France (238), l’Espagne (145) et le Royaume-Uni (132). En Belgique, le nombre de suspects, comparaissant en justice, augmente également: on est passé de 8 en 2013 à 46 l’an passé.

Europol met en garde les gouvernements: “la principale préoccupation des États- membres est le phénomène des djihadistes qui se rendent dans les zones de guerre ou qui en reviennent, ce qui renforce les capacités et la détermination des groupes terroristes inspirés par la religion à perpétrer des attentatsCela a été clairement mis en évidence lors de l’attentat du musée juif de Bruxelles, réalisé par un individu radicalisé qui était revenu de Syrie et qui a provoqué la mort de quatre personnes. L’énorme augmentation du nombre d’arrestations en 2014 pour des activités terroristes inspirées par des motifs religieux – qui étaient principalement concentrées en France, en Belgique, en Espagne, en Autriche, en Bulgarie, aux Pays-Bas et en Allemagne – souligne cette tendance.

L’Office intergouvernemental de police criminelle estime que les groupes liés à l’État islamique et à al-Qaida ont l’intention, les capacités et les moyens de mener des attaques terroristes contre les pays de l’UE. Ces violences pourraient augmenter en nombre et en intensité.

Il est, dès lors, inconcevable que le gouvernement Michel tolère le retour des djihadistes de Syrie et d’Irak, les plus dangereux. Jamais la police fédérale ne pourra les suivre tous. Il eût fallu leur interdire tout retour, comme le faisait clairement la proposition de loi du député Aldo Carcaci, du Parti Populaire. Derrière les rodomontades de Denis Ducarme à la Chambre, le MR est tout aussi incapable que la gauche PS – Ecolo – CDH de faire preuve de fermeté.

Le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, Theo Francken, est soutenu du bout des lèvres par le MR. Or, les départs vers la Syrie continuent à raison de 5 départs par mois environ, d’après le ministère de l’Intérieur. La loi anti-terroriste, qui devrait passer en urgence au parlement avant les vacances parlementaires du 20 juillet, est insuffisante mais indispensable.

L.R.