SOCIETE

SOCIETE

Le « progressisme » ambiant et ses dérives ont détricoté les fondements même d’une civilisation pluriséculaire. En balayant les principes et les valeurs qui ont construit l’identité de nos contrées, du catholicisme à son atténuation par la laïcité, les responsables politiques en place ont instauré un nihilisme dans lequel se sont engouffrées des forces qui veulent attenter à nos libertés et traditions. Depuis mai 68, qui eut dans notre pays un prolongement néfaste, il est interdit d’interdire et toutes les avancées sociétales et éthiques sont perçues comme autant de triomphes sur l’obscurantisme.

Il importe aujourd’hui d’être critique face aux nouvelles dérives et de remettre en cause certaines lois qui ont été promulguées contre l’avis général de la population.

Garantes du respect de la femme, les autorités organiseront la répression pénale des mariages forcés et faciliteront leur annulation, en même temps qu’elles organiseront l’écoute et la protection des victimes. 25 % des femmes issues de l’immigration y auraient été confrontées. De même, la pratique de l’excision fera l’objet de poursuites systématiques, conformément à la loi de 2001. Pas moins de 2000 petites filles, dans notre pays, subiraient chaque année de telles pratiques.

PROPOSITION N°79 – REPRESSION PENALE DES MARIAGES FORCES ET SANCTIONS PLUS SEVERES CONTRE L’EXCISION

Garantes du respect de la femme, les autorités organiseront la répression pénale des mariages forcés et faciliteront leur annulation, en même temps qu’elles organiseront l’écoute et la protection des victimes.

25 % des femmes issues de l’immigration y auraient été confrontées. De même, la pratique de l’excision fera l’objet de poursuites systématiques, conformément à la loi de 2001. Pas moins de 2000 petites filles, dans notre pays, subiraient chaque année de telles pratiques.

PROPOSITION N°80 – MISE SUR PIED D’UNE POLITIQUE NATALISTE

En vue de renforcer la natalité belge, le système de congé de maternité sera étendu en instaurant pour les jeunes femmes engagées dans la vie professionnelle, un régime de maintien à 80% de leur rémunération, avec plafond de 1.000 € nets, durant un congé maternel de 18 mois, ainsi que des garanties de reprise de leur carrière professionnelle.
Cette période sera prise en compte pour la retraite.

EN VUE DE LIMITER LE RECOURS A L’AVORTEMENT, LE PP ENTEND INSTAURER L’ADOPTION PRENATALE AFIN DE PERMETTRE A TOUT COUPLE NE POUVANT PAS AVOIR D’ENFANTS D’ADOPTER L’ENFANT A NAITRE D’UNE AUTRE FEMME QUI NE DESIRE PAS LE GARDER

Les allocations familiales seront par contre supprimées pour les enfants vivant à l’étranger, à l’exception de ceux qui effectuent des séjours de longue durée consacrés à des stages et à des études. Elles seront renforcées pour les trois premiers enfants et fortement dégressives à partir du troisième. La majorité arc-en-ciel avait ouvert la voie à l’euthanasie en la dépénalisant. La même majorité étendue à la N-VA étendra la loi aux mineurs. Cette nouvelle avancée que d’aucuns qualifient de progressiste pose néanmoins une question philosophique fondamentale : jusqu’où étendre la possibilité d’abréger les souffrances humaines ?

PROPOSITION N°81 – REFERENDUM SUR L’EXTENSION DE LA LOI SUR L’EUTHANASIE

L’euthanasie s’insère dans une interrogation humaine sur la question de la fin de vie et de l’accompagnement qui ne semblent aujourd’hui plus prioritaires dans une société ou l’avoir prime sur l’être et où l’attention à l’autre est en recul.
Une telle pratique, en hausse de 25 % dans notre pays, doit être le dernier recours.

EN AUCUN CAS, ELLE NE PEUT VISER A SE DEBARRASSER DES PLUS FAIBLES ET DE CEUX QUE LA SOCIETE PEINE A VOIR EN VIE. L’EXTENSION CONTINUE DE LA LOI EST POURTANT UN SIGNE QUE LA PENTE DEVIENT GLISSANTE

Pour ces motifs, le PP souhaite un référendum sur ces questions et s’y opposera.
La majorité arc-en-ciel de l’époque a ouvert des chantiers divers et variés sur tous les dossiers éthiques et sociétaux. La consommation de drogues dites douces a été partiellement légalisée. Une circulaire recommande que les détenteurs de moins de trois grammes de cannabis, pour leur consommation personnelle, ne soient plus poursuivis par le parquet.

La permissivité croissante en de telles matières est un mauvais signal donné aux jeunes et aux moins jeunes quant à leur place active au sein d’une société. Dans leur quête de transgression, certains seront amenés à consommer des drogues toujours plus dures et il se trouve certains pour défendre leur légalisation.

PROPOSITION N°82 – PAS DE PERMISSIVITE EXCESSIVE EN MATIERE DE DROGUES

LA TOLERANCE A L’EGARD DE LA CONSOMMATION DE DROGUES NE PEUT DES LORS ETRE ETENDUE.

La famille nucléaire traditionnelle composée du père, de la mère et des enfants a de tous temps été la cellule de base de notre société. Elle est le lieu privilégié de l’éducation des enfants et de la transmission des valeurs et de l’identité qui sont le socle du vivre ensemble.
Bien que le PP dénonce tout acte d’homophobie et reconnaît à chaque personne ses droits et libertés individuelles en matière d’orientation sexuelle, les options essentielles qu’adopte une société, telle l’adoption par les couples homosexuels, doivent faire l’objet d’un référendum.

IL NE S’AGIT PAS ICI DE DROITS DES HOMOSEXUELS EN CAUSE MAIS DES DROITS ET DE L’INTERET DE L’ENFANT ADOPTE, NOTAMMENT DANS LA CONSTRUCTION DE SON IDENTITE

La théorie du genre est la nouvelle foucade des âmes progressistes qui aimeraient l’imposer s’ils ne craignaient de voir se lever une nouvelle fois les boucliers de l’indignation populaire.
Cette idéologie, qui nie la diversité biologique, postule qu’un individu ne naît ni homme ni femme, mais le devient en choisissant son identité sexuelle et, partant de là, ses préférences sentimentales futures.

PROPOSITION N°83 – REFERENDUM SUR L’ADOPTION PAR LES COUPLES HOMOSEXUELS

La famille nucléaire traditionnelle composée du père, de la mère et des enfants a de tous temps été la cellule de base de notre société. Elle est le lieu privilégié de l’éducation des enfants et de la transmission des valeurs et de l’identité qui sont le socle du vivre ensemble.

Bien que le PP dénonce tout acte d’homophobie et reconnaît à chaque personne ses droits et libertés individuelles en matière d’orientation sexuelle, les options essentielles qu’adopte une société, telle l’adoption par les couples homosexuels, doivent faire l’objet d’un référendum.

IL NE S’AGIT PAS ICI DE DROITS DES HOMOSEXUELS EN CAUSE MAIS DES DROITS ET DE L’INTERET DE L’ENFANT ADOPTE, NOTAMMENT DANS LA CONSTRUCTION DE SON IDENTITE

PROPOSITION N°84 – REFUS DE L’INSTAURATION DE LA THEORIE DU GENRE

Le corollaire des “gender studies”, nées aux Etats-Unis dans le courant des années septante, est cette volonté toujours plus affirmée d’indifférenciation entre hommes et femmes et la création d’un humain nouveau, forcément asexué et délesté d’une partie de son identité.

FAISANT FI DE LA REALITE BIOLOGIQUE, QUI N’EXISTERAIT DONC PLUS, ET CONTRE TOUT BON SENS, LES PARTISANS DE LA THEORIE DU GENRE INSISTENT SUR LA CONSTRUCTION SOCIALE DE L’INDIVIDU ET NON BASEE SUR LES ROLES REPARTIS DEPUIS LA NUIT DES TEMPS ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES

Dans certains pays, comme en Suède, les petits garçons se voient contraints de jouer à la poupée, pendant que les jeunes filles peuvent manier des soldats de plomb.
Dans d’autres contrées, comme en France, et bientôt en Belgique, des groupes de pression progressistes s’agitent pour l’imposer dans les programmes scolaires. Rappelons le bon sens le plus élémentaire.