Sabotage de Doel 4: connait-on l'auteur?

Le député Aldo Carcaci a posé une question écrite à Madame Marghem,  la Ministre de l’Energie, de l’Environnement et du développement durable. Le 5 aout 2014, la centrale nucléaire « Doel 4 » a du être arrêtée suite à une surchauffe de la turbine à vapeur. Cette surchauffe était la conséquence d’une énorme fuite d’huile, impossible sans que ce soit un acte volontaire malveillant.

Doel 4 Réparation turbine

C’est une des raisons de la menace de black-out électrique qui pèse sur la Belgique. Quand on connait les mesures de sécurité prises pour pénétrer dans la centrale nucléaire de Doel et le fait que toute personne dans la zone est identifiée, comment se fait-il qu’on n’entende plus rien de l’enquête en cours?

Les services d’enquête ont très vite conclu à un acte malveillant. Selon l’enquête, une liste de 65 suspects aurait été dressée. Il n’est pas très difficile de procéder par recoupement entre l’utilisation des badges et le visionnement des caméras de surveillance pour isoler un seul suspect .

Selon le journal néerlandophone « ‘t Pallieterke », non seulement l’enquête serait terminée mais l’auteur serait également identifié! Pourtant, strictement personne ne communique sur ce fait.

Dès lors, le député Carcaci veut toute la lumière sur ce qui s’est passé. Après les attentats que nous venons de vivre en France, alors que le niveau des menaces qui pèsent sur la sécurité des citoyens n’a jamais été aussi élevé, il faut informer le public de l’état d’avancement de l’enquête. Il est impensable que l’on puisse cacher la vérité au public. 

Les questions posées par le député Carcaci à la ministre responsable sont :

Où en est l’enquête et quelle est l’identitié de l’auteur du sabotage?

Si on la connait, pourquoi la tait-on ?

Quelles étaient ses motivations ?

Est-il capable financièrement d’assumer le coût des dommages tant matériel qu’économique ?