Sénat 55 millions, Sûreté 41 millions! Cherchez l'erreur!

55 millions d’EUR en 2015 pour le Sénat et seulement 41,8 millions pour la Sûreté de l’Etat, soit 13 millions de moins. Et le gouvernement Michel voulait encore réduire le budget de la Sûreté. On est fou dans ce pays ! C’est la NVA qui a soulevé ce lièvre : le gouvernement avait décidé de rogner le budget de la Sûreté de l’Etat de 4%… C’était avant les événements de Paris… et de Verviers ! Une décision idiote de plus, dans la mesure où la Sûreté ne coûte que 4,5 € par belge par an, contre 11,80 € par habitant aux Pays-Bas.

SénatLa NVA a fait un petit exercice de comparaison budgétaire : la Sûreté coûte moins cher que le Sénat, dont la Belgique n’a plus aucun besoin. On a retiré toutes les compétences du Sénat ! Et pourtant, il y a 60 sénateurs, dont 24 francophones parfaitement INUTILES. C’est un fromage pour les politiciens à recaser parce qu’on n’a pas pu leur donner un portefeuille ministériel : Christine Defraigne (MR) est la présidente, mais il y a aussi Philippe Henry (Ecolo) ou Philippe Mahoux (PS), Christophe Bastin (cdH) et une belle collection d’inutiles dont un certain nombre sont payés comme parlementaires à ne rien faire. En effet notre système bicaméral a vécu et le Sénat aurait dû être supprimé, mais le gouvernement Michel n’applique que des demi-mesures en espérant que cela suffira à boucler un budget qui reste « dans les clous » du déficit maximum de 3% imposé aux états membres de la zone EURO… et que bien peu respectent.

La Belgique ne respecte pas les règles de Maastricht. Nous sommes en dépassement. Le gouvernement fédéral s’est étonné de s’apercevoir que nous étions en dépassement pour l’an passé, en en rejetant la faute sur les budgets régionaux. Ce n’est évidemment pas une surprise, puisque les gouvernements successifs (au fédéral comme au régional) trichent avec les chiffres en permanence, surestimant les rentrées ou les résultats des « économies » et sous-estimant les coûts.

Qu’on supprime le Sénat ! Tout de suite, maintenant ! Et que les 55 millions d’EUR dégagés soient affectés à la Sûreté et à la réduction du déficit budgétaire.

Le gouvernement Michel, clairement, ne parvient pas à prendre les mesures qui s’imposent et à marquer une rupture salutaire avec les copinages du passé. Heureusement, la NVA met régulièrement le doigt sur la gabegie de l’état belge. Le Parti Populaire a, lui,  inscrit la suppression du Sénat dans son programme depuis bien longtemps. 

L.R.