Rapatrier l’or belge: il nous faut une politique monétaire pro-active

Le député fédéral du PP, Aldo Carcaci a interpellé le ministre des Finances, M. Van Overtveldt ce jeudi 5 février. Le gouvernement va rapatrier 200 tonnes d’or, mais cela nous laisse encore loin derrière nos voisins immédiats comme l’Allemagne ou les Pays-Bas. Les réserves d’or de notre voisin batave sont trois fois plus élevées que les nôtres! Il est grand temps que la Belgique ait une politique monétaire pro-active, face aux menaces qui se précisent, notamment avec l’arrivée de l’Extrême-gauche au pouvoir en Grèce…

Voici un extrait de la question orale du député A. Carcaci à la tribune de la Chambre:

“Les économistes, essentiellement de gauche, estiment certes que l’or est une « relique barbare » comme l’aurait dit Lord Keynes. Les économistes de droite, plus prudents y ont par contre toujours été attachés, rappelant que la liaison de la monnaie à l’or, a souvent préservé les états contre la tentation inflationniste liée à la planche à billet. Certains estiment qu’en cas de troubles majeurs, le retour à l’étalon-or serait d’ailleurs la seule solution. Les gestionnaires prudents ont en tout cas toujours préconisé la détention d’une partie du patrimoine, que ce soit d’un état ou d’un particulier, en or.

Voici un extrait de la question orale du député A. Carcaci à la tribune de la Chambre:

“L’or est une monnaie. Et c’est toujours, jusqu’à preuve du contraire, une monnaie de premier choix. Aucune autre monnaie ‘fiat’, y compris le dollar, ne peut rivaliser avec elle”. C’est ce qu’a déclaré l’ex-directeur de la Fed, Alan Greenspan, fin octobre 2014. Il n’est pas surprenant que de nombreux états soient en train de massivement augmenter leurs réserves d’or. C’est le cas de l’Allemagne, mais aussi de la Russie dont le stock d’or approcherait aujourd’hui les 1.150 tonnes (et qui a acheté 150 tonnes en 2014 !) et de la Chine. La Belgique, au travers de la BNB, devrait songer aussi à augmenter ses réserves d’or. Par comparaison, les Pays-Bas ont aujourd’hui des stocks d’or trois fois plus importants que la Belgique, à 612 tonnes !

Dans ces circonstances et au regard des développements récents, voulez-vous, M le Ministre, nous préciser si :

La BNB a-t-elle conduit un audit physique de nos réserves d’or déposées au sein de la Banque d’Angleterre. Si oui, quand a t-il été réalisé et quels en ont été les résultats ? Dans la négative, le Ministre des finances est-il d’avis qu’un tel audit paraît s’imposer ?
La Belgique semble finalement envisager comme ses voisins, un rapatriement des réserves d’or détenues à l’étranger. Si nous comprenons la discrétion qui doit entourer une telle opération quant au lieu de stockage et aux modalités de transport, pouvez-vous nous indiquer si ce rapatriement a déjà débuté et quel en sera le rythme ? La Belgique et notamment la BNB ont-elles les structures existantes capables d’accueillir dans des conditions de sécurité suffisantes près de 16.000 lingots ?
Il semble que le coût de stockage à Londres est de 250.000 € annuel. Quel en sera le budget en Belgique ? Des investissements d’infrastructure sont-ils prévus ou budgétés en ce sens ?
Tenant compte du fait que de nombreuses banques centrales achètent massivement de l’or physique, n’est-il pas temps de considérer une politique semblable en Belgique en vue de détenir un niveau au moins similaire à celui des Pays-Bas ?”