Qui veut la peau des rallyes en Wallonie ?

 

piragri

Les rallyes sont extrêmement populaires : des milliers de spectateurs se pressent le long des routes, chaque année, pour y assister. Ils sont aujourd’hui menacés –ni plus, ni moins !- en Wallonie par un projet d’arrêté du gouvernement wallon. Le député du Parti Populaire André-Pierre Puget est monté au créneau et rencontrera, en compagnie du secteur automobile, le ministre Carlo Di Antonio.

Le but affiché du gouvernement wallon est d’assurer la protection des zones de captage dans le cadre des activités de sports moteurs. Le Code de l’eau sera ainsi modifié afin d’interdire, en zones de prévention éloignée et rapprochée, « les épreuves de vitesse ou d’adresse, les essais, les entraînements ou les usages récréatifs, de véhicules automobiles (…), y compris lorsque ces activités se déroulent complètement sur la voie publique “.

Concrètement, l’arrêté du gouvernement, qui devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2016, pourrait tout simplement signifier la mort des rallyes en Wallonie ! Cette décision touchera de plein fouet un des derniers sports extrêmement populaires dans l’ensemble de notre région. Pour rappel, le Rallye de Wallonie et le Rallye du Condroz attirent chaque année plus de 100.000 personnes chacun. Les rallyes locaux attirent, quant à eux, des milliers de personnes.

Le député André-Pierre Puget (PP) prend aujourd’hui la défense des rallyes : « Les rallyes sont non seulement très populaires, partout en Wallonie, mais, en plus, ils sont bénéfiques pour le tourisme et l’horeca dans les zones qui les accueillent. Les clubs sportifs, qui tiennent des buvettes le long des parcours, seront également touchés par la décision du gouvernement wallon ! Il faut trouver une solution qui permette le respect de l’environnement et soit garante du bon sens populaire ».

Une rencontre de concertation aura lieu, jeudi prochain, entre le secteur et le ministre Carlo Di Antonio en présence du député André-Pierre Puget.

GVB