Profanation de tombes: à l'image de la société

Les paroissiens de Oisquercq (Tubize) ont constaté récemment avec stupeur des actes de vandalisme sur des tombes attenantes à l’église St-Martin de Oisquercq, monument classé du XIIIe siècle, juste à côté du célèbre calvaire breton. Dalle funéraire et croix de pierre abattues, dalles attaquées à la masse et fendues, etc…

Profanation tombesA Jemeppe-sur Meuse, c’est plus d’une cinquantaine de tombes qui ont été saccagées par des vandales. Des pierres ont été cassées, des caveaux brisés et des vases volés. “Le travail effectué par les malfaiteurs est tout à fait exceptionnel”, se désole l’échevine des cimetières à Seraing, Sabine Roberty, au micro de RTL.

Là, ce sont des violences gratuites mais dans beaucoup d’endroits, comme au cimetière de Gilly, à la rue des Nutons et dans d’autres cimetières de Charleroi (Jumet-Gohyssart, Mont-sur-Marchienne, Montignies-Neuville), mais aussi à Liège, les vandales sont des voleurs de métaux. A Gilly, ce sont 24 poignées en laiton des colombariums qui ont été découpées. Les malfrats scient, une par une, les poignées et arrachent au pied de biche les éléments décoratifs en bronze ou en laiton. L’échevine des cimetières de Charleroi, Françoise Daspremont, fait tout ce qu’il est possible de faire mais chacun se rend compte qu’il est impossible de surveiller les cimetières en permanence de nuit. Les familles sont choquées.

Ne faudrait-il pas que les peines prononcées contre les voleurs de métaux arrêtés, quand on parvient à les arrêter, soient très lourdes pour les dissuader? De même, les gangs de “spécialistes” du vol de cuivre, de laiton et de bronze sont des Roms venus de Roumanie. C’est un fait avéré, confirmé par la police. Ne doivent-ils pas être renvoyés dans leur pays immédiatement pour purger leur peine, plutôt que de passer par la case prison en Belgique aux frais du contribuable belge?

Le Parti Populaire veut une politique exemplaire en matière de vandalisme dans l’espace public et l’expulsion des étrangers condamnés en Belgique, pour qu’ils purgent les peines, auxquelles les tribunaux les condamnent, dans leur pays d’origine. Une société qui se respecte ne peut tolérer le vandalisme dans les cimetières.

L.R.