Parlement wallon: petits partis, grands soucis

Dans leur style, des ovnis politiques. « Le 1er jour, on m’a regardé: ‘voilà le gars du PP: qui est-il, que vient-il faire ici ?’ Mais les relations se sont vite améliorées, il y a désormais un respect mutuel, on discute, bref l’accueil est très bon », explique André-Pierre Puget. « Certains s’attendaient à voir quelqu’un crier, critiquer tout. Absolument pas. Je veux porter le message du Parti populaire de façon raisonnable, nous sommes là pour construire les choses ».

Lire l’article