Ni censure définitive, ni confiance au gouvernement!

Aldo Carcaci, le député fédéral du Parti Populaire, est intervenu à deux reprises pendant les débats-marathon du vote de confiance au gouvernement NVA, CD&V, Open-VLD et MR. Le PP n’accordera pas sa confiance au gouvernement mais ne le censurera pas totalement. Lors du vote d’investiture qui a clôturé les débats, le PP a décidé de s’abstenir.

Le PP votera en effet avec la majorité si et lorsque les projets de loi iront dans le bon sens.

Aldo Carcaci est intervenu dans le débat général sur toutes les questions de fond qui attendent ce gouvernement, de l’emploi et l’aide aux entreprises, à l’énergie et à la sécurité.

Plus spécifiquement, lors de la discussion sur Asile et Migrations, le député Carcaci a clairement refusé l’idée présentée par le gouvernement, d’accueillir les djihadistes à leur retour du Moyen-Orient, pour les « ré-éduquer ». Ces terroristes n’ont plus rien à faire en Belgique et la nationalité doit leur être retirée. Quant aux fauteurs de haine qui les ont recrutés, il faut les expulser immédiatement.

Quant aux mesures socio-économiques prises par le gouvernement, le député Carcaci a regretté leur timidité, notamment en matière fiscale, et l’incohérence de certaines mesures, telle le deuxième mois de maladie à charge,  qui vont bloquer les recrutements des entreprises.

En passant, le député a également félicité d’avoir repris dans la déclaration gouvernementale des mesures proposées par le Parti Populaire alors qu’elles ne se trouvaient nullement dans le programme MR

INTERVENTION DU DÉPUTÉ FÉDÉRAL ALDO CARCACI À L’OCCASION DU VOTE DE CONFIANCE