Michel Renquin : “Aujourd’hui, il y a une désillusion par rapport aux politiques”

Vous savez, je bénéficie de la double nationalité belge et suisse. Je constate qu’en Suisse, le pays a pu rester en dehors de la crise et que c’est sans doute dû à certaines mesures prises par l’UDC (Union démocratique du centre, un parti souvent fustigé pour ses positions très dures sur l’Europe et l’immigration, NDLR.) Je retrouve certaines des valeurs de ce parti, pour lequel j’ai voté là-bas, au PP. Le contrôle de l’immigration, la revalorisation des pensions, la gestion de l’insécurité, ou le fait d’alléger les charges sociales, ce sont toutes des propositions que je juge importantes. Je ne suis d’ailleurs pas le seul à le dire. Les gens ne cessent de se plaindre de ces sujets-là.

Lire l’article de Sudpresse