L'Europe doit se mobiliser contre le fascisme vert

Communiqué | 22 janvier 2013

Le PARTI POPULAIRE salue l’intervention française au Mali, mais déplore l’inconsistance de la solidarité européenne.

Les armées locales sont indigentes tandis que les États européens rechignent à envoyer leurs propres armées sur le théâtre du conflit. En réalité, au front, l’Armée française est seule à combattre le terrorisme islamiste.

Le PARTI POPULAIRE considère que la défense des valeurs démocratiques est un impératif non négociable, outre les enjeux stratégiques de la guerre du Mali.

À l’heure où, à l’intérieur du territoire européen, des activistes prêchent leur haine de notre civilisation, et prônent de plus en plus la charia, les gouvernements européens affichent encore leur passivité face au fascisme vert qui se propage aussi aux portes de l’Europe, au Sahel.

L’opération Serval est salutaire, car elle constitue un traitement adéquat de ces groupes hostiles. Le PARTI POPULAIRE appelle les États européens qui se réuniront ce 5 février à Bruxelles, à décider d’un envoi significatif de troupes sur le théatre d’opération, aux côtés de l’Armée française appelée par les autorités légitimes du Mali.