L'état fantoche de Palestine n'a pas sa place à l'ONU

Communiqué | 29 novembre 2012

Le PARTI POPULAIRE s’oppose à l’octroi du statut d’État non membre observateur, au sein de l’ONU, à une entité dénommée  « Palestine ».

En votant positivement à l’ONU, la Belgique et son gouvernement se déshonorent !

Elle se rend complice de manoeuvres initiées par les ennemis du peuple juif et plus généralement ceux qui veulent la destruction de l’Occident et de ses valeurs !

Elle est un obstacle à toute solution négociée et pacifique !

Israël est en effet en première ligne dans la défense de nos intérêts à nous Européens et Occidentaux. Il est consternant de voir que certains états européens tentent d’affaiblir notre allié par leur vote, en se rangeant aux côtés de nos ennemis les plus irréductibles !

Il est aussi frappant que nombre de pays qui soutiennent activement cette initiative en Europe, marquée par le relativisme, sont justement ceux qui, moralement et économiquement sont en grande difficulté (France, Espagne, Grèce, Portugal, …). Ceux qui s’y opposent ou s’abstiennent ont conservé une échelle des valeurs (Pays-Bas, Allemagne, Canada, …) et se portent globalement mieux !    

L’Etat de « Palestine » n’existe pas, n’a jamais existé et n’existera sans doute jamais !

Ce prétendu état fantoche qui se voudrait de plus « Judenrein » (sans juifs) comme sous l’Allemagne nazie, n’a en effet ni consistance, ni autorité stable, ni territoire, ni frontières légitimes reconnues.

Ce statut usurpé ouvrira par contre la porte à de nouvelles manoeuvres juridiques, telle des plaintes devant les tribunaux internationaux ou encore la réécriture de l’histoire dans des cénacles dévoyés, tels la Commission des droits de l’homme de l’Onu ou l’Unesco . 

La situation de Gaza, tombée sans coup férir entre les mains des islamistes, qui en ont fait une base avancée de l’Iran, laisse entrevoir ce que serait le devenir d’un état « palestinien » sur les terres de Judée et Samarie, terres historiques du peuple juif depuis 3000 ans.

Israël ne peut se permettre la présence d’une seconde entité terroriste, après Gaza, à quelques kilomètres de ses agglomérations. 

L’état des Arabes de l’ancienne Palestine, s’appelle la Jordanie, qui comprend 80 % du territoire qualifié de « Palestine » sous mandat britannique et est déjà peuplée à 80 % d’arabes « palestiniens » ! 

Les Arabes de Judée et Samarie peuvent coexister pacifiquement avec les Israéliens, tout en étant rattachés à un Etat jordanien qui correspond à leurs aspirations nationales !

La Belgique a plus d’une fois montré l’exemple pour des solutions communautaires créatives à cet égard !