Le PP plaide pour la refédéralisation de la politique environnementale

21.12.09 | COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU PARTI POPULAIRE

 

La délégation Belge à Copenhague était composée de 7 ministres accompagnés de 140 collaborateurs.

Ceci démontre l’inefficacité de notre modèle institutionnel. Le PP plaide pour refédéraliser les compétences environnementales.

Il n’est pas normal d’avoir saucissonné la problématique environnementale, alors que la protection de l’environnement et le réchauffement climatique sont des problèmes mondiaux. Que représente la Belgique à cette échelle mondiale ? Nous devons parler d’une seule voix forte, avec un seul représentant national.

De plus, il est incohérent que les entreprises actives au nord et au sud de la Belgique soient confrontées à des normes environnementales différentes. Le parti populaire demande à ce que les compétences se situent au niveau le plus pertinent : les normes environnementales doivent donc être refédéralisées.

Cela permettrait à certains ministres d’être efficaces là où ils peuvent l’être, soit à Bruxelles plutôt qu’à Copenhague, de ne pas gaspiller l’argent du citoyen en temps de crise et enfin d’être cohérents par rapport à la protection de l’environnement.

Enfin, cela évitera à la Belgique de se ridiculiser: le Premier ministre, le ministre fédéral du Climat, les ministres régionaux de l’Environnement, le secrétaire d’Etat à la Fiscalité verte et le ministre de la Coopération au développement, au total 7 ministres belges qui se sont rendus à Copenhague. Si l’Allemagne, notre voisin fédéral, avait dû dépêcher proportionnellement autant de ministres, elle en aurait envoyé 55.