Le PP dit non aux résolutions visant à donner le statut d’état à la Palestine

Ce jeudi, le Parlement fédéral traitait « d’extrême urgence » une série de résolutions, toutes plus inacceptables les unes que les autres, réclamant la reconnaissance d’un état palestinien, alors que le Hamas, organisation terroriste continue d’envoyer ses roquettes contre Israël et que l’OLP est en pleine déliquescence et perclus de corruption. C’est l’acharnement contre Israël, seul état démocratique de la région. Le temps des interventions parlementaires était limité, mais le député fédéral du PP, Aldo Carcaci a pu intervenir brièvement et avec force en refusant le statut d’état à la Palestine et en défense d’Israël:

« Le Premier Ministre belge, tout comme Monsieur Valls ou d’autres leaders européens ont rappelé avec force que « l’Europe, sans les Juifs, ne serait plus l’Europe ». La Belgique, sans les Juifs, ne serait plus la Belgique. Et pourtant, face à la montée de l’antisémitisme et des violences extrêmes qui l’accompagnent, nombre de Juifs quittent l’Europe, surtout pour Israël, le seul Etat juif où ils peuvent trouver refuge en tant que tels.

Dans le même temps, alors que l’Europe se retrouve face à la barbarie islamiste, nous assistons ici, au Parlement belge, au dépôt d’un déluge de résolutions, toutes plus déséquilibrées les unes que les autres, ignorantes des réalités, visant à stigmatiser Israël, le seul refuge des Juifs auxquels nous peinons à assumer un avenir ici. Et ce dans l’urgence, toutes affaires cessantes, comme si nous avions des leçons à donner !

Ne croyez-vous pas qu’il faut d’abord qu’une paix s’installe entre l’autorité  palestinienne et Israël avant que ne soit crée un nouvel état arabe ?

Tous les états arabes voisins sont en faillite et en proie à la guerre civile. Le Hamas est, que nous le sachions, toujours une organisation terroriste, islamiste, et même les représentants de l’OLP continuent de réclamer la destruction d’Israël, comme c’est le cas du représentant officiel de l’OLP au Liban.

Accorder le statut d’Etat à la Palestine est une erreur absolue que le parti populaire ne peut accepter. Je voterai non au nom de mon parti et de tous les belges qui ne sont pas dupes de la nature profonde des résolutions qui pourraient être votées aujourd’hui. »