Le PP appelle à la fin du laxisme face au fascisme islamique

21.03.2012 | Communique

L’assassinat de soldats français d’origine arabe ou antillaise, d’enfants et professeur de confession juive, nous rappelle que le fascisme islamiste est la principale menace contre nos valeurs, nos libertés et nos vies, toutes origines confondues. Les islamistes menacent l’intégration et la cohésion de nos sociétés. 

Les prêcheurs de haine et les activistes doivent être forcés à quitter nos pays s’ils sont étrangers ou ont la double nationalité (dont ils doivent être déchus). Le gouvernement doit faire application de l’art. 20 de la loi de 1980 sur les étrangers qui autorise ces expulsions. Par ailleurs, les conditions d’application de ce texte doivent être élargies.  Comme le rappelait Churchill, l’appaisemment, c’est nourrir le crocodile dans l’espoir d’être dévoré le dernier. Le PP appelle à la fermeté immédiate. Il n’est pas normal que des terroristes formés en Afghanistan ou au Pakistan puissent se réétablir en Europe, comme si de rien n’était, après leur « stage de formation ».