Le Parti Populaire soutient Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan.

Le Parti populaire apporte son soutien à Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan, son Premier ministre désigné en cas de victoire, pour le second tour de l’élection présidentielle française. Le Parti populaire belge avait en effet apporté son soutien à Nicolas Dupont-Aignan, notre allié au niveau européen, au premier tour. Nous nous réjouissons de l’accord de Gouvernement qu’ils ont conclu pour ce deuxième tour.

Si nous avons chacun notre ADN propre, nous nous rejoignons en effet sur l’essentiel. Et surtout, il y a urgence, en France, en Belgique, en Europe, urgence pour nos peuples si malmenés et si méprisés.

Les Anglais, avec notre autre allié Nigel Farage et les Américains ensuite avec Donald Trump, ont déjà fait le choix en 2016 du patriotisme et de l’indépendance. Le Parti Populaire les avait déjà soutenus.

Aujourd’hui, c’est à nouveau à un véritable choix de société auxquels sont confrontés nos amis français. Macron représente, ce que d’après les sondages, une large majorité ne veut plus. Marine et Nicolas, veulent au contraire, mettre en œuvre, ce à quoi ils aspirent.

Une majorité des Français, comme d’ailleurs une majorité d’Européens, réclament plus de souveraineté pour la France, retrouver la maîtrise de leur avenir. Les Français veulent à juste titre, plus de pouvoir d’achat pour les plus faibles, plus de protection pour les oubliés de la globalisation. Les élites autour de Macron n’ont aucune idée de comment vit et souffre la majorité de la population qu’ils ne connaissent pas. Pour eux, 300 salariés qui perdent leur emploi chez Whirlpool, c’est effectivement juste “une anecdote”. Marine et Nicolas veulent contrôler strictement l’immigration alors que Emmanuel Macron veut continuer la politique actuelle.

Les Français veulent donc le changement après les échecs de Chirac, Sarkozy et puis Hollande. Macron en réunit tous les lieutenants ou successeurs autour de sa candidature. C’est l’ultime sursaut d’un régime aux abois, un produit marketing vide, un emballage soutenu par d’habiles conseillers en comm, la presse et la finance . La séduction naturelle, l’honnêteté intellectuelle de ce gaulliste convaincu, qu’est Nicolas Dupont-Aignan, aideront puissamment Marine à être la candidate de la droite la plus large et la candidate du peuple, des sans-grades au second tour.

Être patriote, gaulliste, aimer son pays, vouloir rétablir sa souveraineté n’est en rien une forme d’intolérance.

Marine, tout comme Nicolas, sont Républicains. Des propos douteux peuvent parfois être tenus ou prêtés à certains, comme d’ailleurs au sein de tous les formations de gauche comme de droite. Nul n’en a le monopole. Le Parti Populaire prend acte et se réjouit qu’ils font l’objet de réactions immédiates qui lèvent toute ambiguïté.

Le Parti Populaire estime également indispensable de réformer en profondeur les institutions européennes, où des politiques et des fonctionnaires non-élus veulent imposer des politiques et des programmes que nos peuples réprouvent largement. L’Union européenne aujourd’hui n’a plus rien de démocratique. L’élection directe d’un président avec des compétences claires mais limitées, la coopération autour de projets concrets par des nations souveraines et l’outil du referendum doivent faire partie des grandes décisions à prendre.

Le Parti Populaire constate aussi avec satisfaction que la sortie de l’euro n’est plus un préalable de Marine Le Pen. Dans leur projet d’accord de gouvernement en six points pour une «Alliance patriote et républicaine», Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan affirment en effet que «la transition de la monnaie unique à la monnaie commune européenne n’est pas un préalable à toute politique économique».

Le Parti Populaire est et reste profondément acquis à l’idée d’une Europe des nations, « de l’Atlantique à l’Oural », garante de la paix et de la prospérité, comme le plaidait le général De Gaulle.