Le Parti Populaire soutient Israël et dénonce l’antisémitisme ambiant

Le PP soutient Israël dans sa lutte légitime contre les islamo-fascistes du Hamas qui contrôlent Gaza.

Le Hamas mène une guerre totale contre Israël et son rejet de la trêve proposée hier par l’Egypte et appliquée par Israël, démontre le peu de cas qu’ils font des populations de Gaza.

D’un côté, un groupuscule terroriste tire indistinctement sur les populations civiles, teste les capacités de réaction et de défense d’Israël (pour compte de son parrain iranien) et s’abrite lui-même derrière des femmes et enfants, près d’écoles, de crèches ou d’hôpitaux. Pire, le Hamas invite ou contraint des civils à servir de boucliers humains pour commettre ses méfaits. Ce sont incontestablement des crimes de guerre au regard du droit international.

De l’autre côté, Israël, nation démocratique, riposte en vue de protèger ses citoyens qui reçoivent des centaines de roquettes et autres missiles visant à dessein les populations. Si le dôme de fer, miracle de la technologie israélienne, épargne nombre de vies humaines juives et arabes, il n’en demeure pas moins que les populations civiles des villes israéliennes doivent chaque jour descendre aux abris. Par ailleurs et contrairement à ce qui est relayé par certains, ces frappes touchent, mutilent et tuent aussi des civils. Le bilan, côté israélien, à ce jour est le suivant :

1 mort victime par des éclats d’obus,
5 blessés graves,
1 blessé modérément,
et 295 blessés légers.

A ce chiffre, s’ajoute des centaines de personnes prises en charge pour traumatismes psychologiques.

Israël de son côté utilise sa puissance de feu avec retenue, identifiant les cibles exclusivement opérationnelles avec précision, renonçant régulièrement à frapper lorsque des civils sont par trop exposés et prévenant de ses frappes pour permettre aux innocents d’évacuer les lieux. Jamais un état moderne n’a été aussi loin en vue d’éviter les victimes collatérales et préserver la vie des non belligérants.

Des djihadistes sont mis hors d’état de nuire par centaine et il est regrettable et triste, bien sur, que des innocents soient victimes de ce conflit à Gaza. Un être humain a droit à toute la considération quel que soit son camp. Le PP dénonce toutefois le décompte macabre auquel se livrent certains médias, exclusivement pratiqué lorsqu’Israël met en oeuvre- légitimement – les moyens militaires pour se défendre.

Qui se soucie et quel média décompte quotidiennement les 5 millions de victimes des conflits au Congo ou des 200.000 morts en Syrie ?

Israël qui défend légitimement sa population n’à donc aucune leçon à recevoir. Le combat d’Israël alors que les succès des djihadistes menacent l’Occident et les musulmans modérés, est plus que jamais le combat des démocrates, épris de liberté. Israël est la sentinelle avancée de nos intérêts et de notre avenir.

Par ailleurs, les masques tombent vite en Europe et en Belgique et ce conflit laisse clairement apparaître la dimension antisémite de la confrontation. Une cinquième colonne est bien présente parmis nous. L’Occident payera cher sa lâcheté et sa faiblesse ! L’apaisement, c’est nourrir le crocodile en espérant être dévoré le dernier (Churchill) !

En France, des islamistes ont ainsi tenté de prendre d’assaut une synagogue ce dimanche à Paris, rue de la (bien nommée) Roquette, causant de nombreux blessés. Ces derniers jours, des activistes arabes ont manifesté, notamment dans les rues d’Anvers, en appelant à “égorger les Juifs”. Des élus de Groen, du SP et du PVDA étaient présents à ces manifestations, sans s’en désolidariser.

Le PP invite ces partis à exclure de leurs rangs ces mandataires clairement identifiés, sous peine de cautionner ces propos. Il invite les responsables gouvernementaux à prendre également en compte la dimension antisémite de ce conflit et à protéger ses concitoyens d’origine juive.