Le Parti Populaire réclame la démission de Melchior Wathelet

25.03.11 | COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU PARTI POPULAIRE

Le PP rejoint la position de la N-VA et de la LDD en réclamant la démission du secrétaire d’Etat à la politique d’asile et d’immigration, Melchior Wathelet (CDH).

Melchior Wathelet a déclaré dans la presse néerlandophone que la présence de faux documents dans un dossier d’asile n’entraînait pas automatiquement un rejet de la demande. La presse néerlandophone fait état d’une pression particulièrement forte au sein de l’Office des étrangers pour approuver le plus de dossiers possibles.

La députée N-VA Sarah Smeyers s’est, quant à elle, indignée du fait que les fonctionnaires soient encouragés à ignorer les faux documents et à chercher activement les éléments positifs. Alors que la presse a révélé ce vendredi une hausse considérable du nombre de demandes d’asile, de l’ordre de 30% par rapport à l’année dernière, le Parti Populaire juge la situation très préoccupante.

« L’attitude de Melchior Wathelet est irresponsable quand on sait que les structures d’accueil sont déjà pleines » a déclaré Mischaël Modrikamen. « On ne peut pas indéfiniment construire de nouvelles structures d’accueil ou avoir recours au logement dans des hôtels ou des centres de vacances. Cette situation n’est plus tenable ».

L’année dernière, 420 dossiers de demandeurs d’asile avaient été introduits devant la justice pour réclamer une astreinte à l’Etat Belge qui ne les loge pas. Le journal De Morgen avait estimé le coût de ces astreintes à 730.000 euros.

« C’est de nouveau le contribuable qui va payer pour l’attitude irresponsable de nos dirigeants. Il est important que les procédures d’accueil soient beaucoup plus rapides pour libérer des places dans les centres d’accueil. En cas de rejet, le départ du territoire doit être effectif aussitôt » a ajouté Mischaël Modrikamen.

Le Parti Populaire avait déjà abordé cette problématique dans le point n°10 de son programme en matière d’immigration : “Tout immigré ayant eu recours à de faux documents, ou à toute autre forme de fraude, dans le but d’obtenir un permis de séjour ou un revenu d’intégration sociale, sera interdit d’accès au territoire. Dans ce cadre précis, le secret professionnel des CPAS doit être levé, et cela afin de lutter au mieux contre l’immigration illégale”.