Le Parti Populaire (PP) soutient la politique de sécurité menée en France par Nicolas Sarkozy.

20.08.10 | COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU PARTI POPULAIRE

Le PP déplore le tabou qui existe en Belgique autour de la question des «Roms» et le laisserfaire en matière de gestion des flux migratoires. Un Etat doit rester maître de ses frontières et a la responsabilité d’ y faire respecter le droit.

La Belgique n’est pas en mesure d’assurer la sécurité des terrains sur lesquels les Roms s’installent de façon illégale. Est-il normal de laisser vivre ces gens dans ces conditions? Le PP pense donc que la meilleure solution est d’inviter ces populations à retrouver leur pays d’origine en leur donnant les moyens d’y mener une existence plus digne.

Le PP rappelle qu’il est résolument engagé dans la lutte contre le racisme ou toute autre forme de discrimination. Le PP rappelle également qu’il restera fidèle à son engagement de ne jamais pratiquer la langue de bois, ni de recourir au politiquement correct.

Un rapport publié cette année (http://www.polfed-fedpol.be/crim/pdf/BandesItinerantes_FR.pdf) conjointement par le Premier ministre, le ministre de la Justice et la ministre de l’Intérieur évoque une étude menée récemment par l’Université de Gand. Cette étude met en évidence le lien entre les «auteurs itinérants» et la criminalité.

«Deux types d’auteurs émergent: Les auteurs qui ont des intentions criminelles au moment où ils entrent dans notre pays. Ils viennent ici avec l’intention de commettre des crimes contre les biens. Ces auteurs séjournent habituellement pour de courtes périodes dans notre pays, de quelques jours à quelques mois. Ils retournent ensuite chez eux ou se rendent dans un autre pays (européen) pour y poursuivre leurs activités criminelles. On constate qu’ils sont souvent dirigés à partir de leur pays d’origine; D’autres viennent d’abord avec l’intention de se construire une vie (meilleure) chez nous. Ils sont ou non en séjour illégal. Pour certains, il devient vite évident qu’il n’est pas facile de vivre mieux ici de manière honnête. Lorsque ces personnes découvrent, lors de contacts sociaux, les possibilités de gagner rapidement beaucoup d’argent, le pas vers la criminalité est alors vite franchi.»

Le PP est favorable à la mise en oeuvre d’une politique juste et déterminée en la matière, dans le respect des droits de l’homme et de la dignité humaine. Dans ce cadre, le PP appelle l’Union européenne à consacrer les moyens budgétaires nécessaires à cet effet.