Le Parti Populaire commémore le 95ème anniversaire du génocide des Arméniens et appelle à légiférer sur la négation de cette tragédie

26.04.10 | COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU PARTI POPULAIRE

 

Le Parti Populaire (PP) rappelle que d’avril 1915 à juillet 1916, 1.500.000 Arméniens vivant dans l’Empire ottoman ont été massacrés par le régime des Jeunes-turcs.
Reconnu par le Sénat en 1998, ce génocide est toutefois trop souvent nié impunément.

Aujourd’hui encore, le négationnisme bénéficie de relais dans le monde politique comme dans celui de l’enseignement où il est, au mieux, qualifié de «prétendu génocide».

Le PP dénonce les partis démocratiques francophones qui, pour des raisons électoralistes, s’interdisent de légiférer sur la négation de ce génocide.

Le PP oeuvrera résolument pour étendre la loi de 1995 «tendant à réprimer la négation, la minimisation, la justification ou l’approbation du génocide commis pendant la Seconde Guerre mondiale par le régime national socialiste allemand» aux génocides perpétrés contre les Arméniens en 1915-1916 et contre les Tutsi en 1994.

Le PP appelle par ailleurs à inscrire l’étude du génocide des Arméniens au programme du cours d’Histoire officiel consacré au chapitre de la Première Guerre mondiale.

Ce samedi 24 avril 2010, le vice-président du PP Joël Rubinfeld a témoigné la solidarité du parti au peuple arménien lors de la cérémonie organisée à Bruxelles par le Comité des Arméniens de Belgique en commémoration du 95ème anniversaire de cette tragédie.