La Wallonie, terre d'emplois publics

img509258.000 : c’est le nombre de… fonctionnaires wallons, c’est-à-dire des personnes occupées par l’administration wallonne ou de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le tableau de bord de l’emploi public, présenté par l’Institut Wallon de l’Evaluation, de la Prospective et de la Statistique, a de quoi interpeller. D’autant plus qu’il ne prend pas en compte la totalité des emplois publics !

L’étude de l’IWEPS souligne que l’emploi, dans le secteur public, est très important en Wallonie. On eut préféré que l’institut dise qu’il est beaucoup trop important. Et pour cause, selon les chiffres présentés, plus d’un emploi sur cinq (21,1 %), dans le sud du pays, est public, plus que la moyenne nationale de 18,5 %.

Le nombre est même en augmentation quasiment constante, puisque depuis 2003, on compte 16.136 fonctionnaires en plus ! Le service public wallon, et ses différents organismes d’intérêt public, occupent 17.482 fonctionnaires. Les CPAS, les intercommunales, les zones de police font, quant à eux, travailler plus de 130.000 personnes.

Les chiffres présentés par l’IWEPS sont par ailleurs sous-évalués, puisque les enseignants, notamment, ne sont pas pris en compte. L’ONSS compte 340.000 emplois publics, soit 30 % du total de l’offre d’emploi dans le sud du pays. Un sur trois donc.

Si l’on regarde les chiffres en détail, les femmes sont surreprésentées (53 % à la Région, 63 % à la Communauté) et les fonctionnaires sont, en moyenne, assez âgés (les plus de 50 ans occupent 37 % des effectifs).

Il est urgent, aujourd’hui de « dégraisser le mammouth ». Les effectifs publics, en Wallonie, sont pléthoriques. Ce sont les citoyens qui, avec leurs impôts, contribuent à faire tourner une machine de plus en plus ingérable.

Le Parti Populaire se montre favorable à une révision en profondeur de l’administration wallonne et à une diminution des emplois publics au profit d’une relance économique. Nulle part, ce n’est l’Etat qui peut créer la richesse. Il peut, en revanche, créer un climat favorable à l’esprit d’entreprise.

GVB