La sortie précipitée du nucléaire est une décision irresponsable !

31.10.2011 | COMMUNIQUE DE PRESSE 

La Belgique avait assuré jusqu’à aujourd’hui son indépendance énergétique grâce au nucléaire (qui couvre 55 % de nos besoins). Avec l’amortissement des centrales, cette énergie est particulièrement bon marché.

La décision de sortir du nucléaire dès 2015 est donc irresponsable à tous points de vues. 

1. Elle placera la Belgique dans une situation de sous capacité et donc de dépendance énergétique ce qui lui imposera d’importer de l’énergie de nos voisins, d’ailleurs largement produite par le nucléaire; Elle risque de surcroît d’entraîner des coupures en cas de très forte demande au niveau européen. 

2.Elle remplacera de l’énergie très bon marché par une énergie nettement plus coûteuse (à titre d’exemple, l’énergie éolienne coûte trois fois le prix du nucléaire et est totalement inefficace), au détriment du consommateur et des revenus de l’Etat qui ne pourra plus taxer la rente nucléaire.

3. La mise en service de turbines à gaz augmentera les rejets de CO2, que le gouvernement prétend justement vouloir réduire.

4. La décision des négociateurs entraînera des problèmes de sécurité car devant la sous capacité, les centrales nucléaires seront de toutes façons prolongées sans que leur mise à niveau en matière de sécurité n’aît été correctement planifiée et exécutée.     

Le PP estime qu’il faut au contraire prolonger les centrales nucléaires de 10 à 20 ans, moyennant les investissements nécessaires en matière de sécurité.

Ce délai permettra de planifier et développer à terme des modes de production alternatifs, compétitifs et propres, tels la fusion nucléaire.