La politique de l'autruche doit prendre fin

09.08.11 | COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU PARTI POPULAIRE

Le constat est accablant : l’Angleterre subit sous nos yeux des émeutes et les prémisses d’une véritable guerre civile, menées par des minorités qui rejettent les valeurs de la société anglaise, pourtant l’une des plus tolérantes.

Chez nous, les pompiers qui assurent notre sécurité face au péril du feu sont caillassés par des bandes de maghrébins lors de leurs interventions. Voir l’article
Le Bourgmestre Moureaux, comme toujours, minimise les faits se rendant complice de la détérioration de la sécurité à Bruxelles. Des couples mixtes sont poursuivis et agressés jusque dans leurs habitations par des bandes de voyous. Voir l’article
Le racisme anti-blanc et le rejet de notre société occidentale se répandent dans les milieux immigrés, particulièrement chez les jeunes. Voir l’article

Ces délits n’ont rien à voir avec un quelconque désespoir social; Ils découlent du rejet de ce que nous sommes, explique Mischaël Modrikamen. Il est logique que nos dirigeants et les peuples en tirent les conclusions. La politique de l’autruche doit prendre fin.”

La société multiculturelle est un échec selon MM Sarkozy, Cameron et Mme Merkel. Notons que 72 % des belges partagent ce point de vue et pensent que l’immigration a causé du tort à la Belgique (Sondage IPSOS-Août 2011).

Jusqu’à présent, seuls les partis de droite populaire en Europe ont refusé la politique de l’autruche et proposent ou mettent en oeuvre les mesures indispensables et démocratiques pour préserver l’avenir de nos citoyens :

– Priver de nationalité et expulser systématiquement les délinquants étrangers ou d’origine étrangère qui mettent à mal le vivre ensemble

– Assimiler ceux qui souhaitent de bonne foi partager nos valeurs et notre mode de vie

Il est temps de séparer les pommes pourries des fruits sains, sous peine de tout contaminer. Très concrètement aussi, il est grand temps d’envoyer un commissaire du gouvernement à Molenbeek pour se substituer au bourgmestre défaillant dans le maintien de la sécurité.” a conclu le président du Parti Populaire.

Le PP doute que les responsables wallons et bruxellois actuels aient le courage de regarder la réalité en face et de prendre leur responsabilités. Le PP est la seule alternative démocratique face à l’aveuglement et au laxisme en matière d’immigration.